Hit-Parade

Accueil
La 206 de A à Z
Photos
Liens
Forum - Livre d'Or
Téléchargement

Plan du site

Cette partie est consacrée à une analyse complète des points forts et des points faibles de la 206. J'ai emprunté certaines informations à la presse automobile lorsqu'il m'était matériellement impossible de juger un point (différentes motorisations, protection antivol de série). J'essaie d'être le plus objectif possible bien que le cœur l'emporte souvent sur la raison :-). Cette rubrique sera en constante évolution au fil de la carrière de la 206 : de plus en plus d'informations permettront de juger de ses qualités et de ses faiblesses.

Prix & équipements

D'une manière générale la dotation de série de la 206, sauf peut-être la version XR, est très correcte et colle de près à celle de la Clio. Cela explique que Renault l'ait doté de l'ABS en série pour contrer son concurrent direct. Peugeot s'est fait surprendre et a d'abord réagi en divisant par deux le prix de l'option ABS puis il lui a "donné" l'ABS moyennant une augmentation de prix de 1 500 F. Du coup le rapport prix/équipements s'est notablement amélioré et la sécurité active s'est vu renforcée. La sécurité passive, quant à elle, a aussi progressé par l'adoption en série des airbags latéraux.

Des équipements inédits à ce niveau de gamme ont fait leur apparition avec la commercialisation de la 206 : airbags latéraux, système de navigation GPS, climatisation automatique ainsi que l'utile essuie-vitre à détecteur de pluie. Tous les équipements de sécurité et de confort ne sont plus l'apanage des "grandes" :-)). Celles-ci doivent se distinguer dans ce domaine par une multitude de raffinements électroniques à l'instar de la non moins superbe 607.

Il n'en reste pas moins que face à la nouvelle Punto, qui certes ne peut rivaliser en matière de liaisons au sol, la 206 concède une victoire. Elle est nettement plus chère à niveau d'équipements équivalent. L'ancienne n°1 des ventes de sa catégories en Europe pourrait bien faire de l'ombre à la 206 et par la même à la Clio.

Polyvalence

Il n'est pas inintéressant d'apprécier les prestations des différentes motorisations de la 206, c'est-à-dire leur polyvalence d'utilisation. En effet chacune n'a pas les mêmes capacités. J'ai retenue 4 catégories de prestations différentes que sont la ville, la route le voyage et le sport. Je me suis inspiré du comparatif Clio/206 paru dans l'Automobile magazine de Juin 1999 ainsi que de mon sentiment personnel sur les aptitudes de chacune.

1.1

       

1.4

       

1.6

       

1.6 16S

       

2.0 16S

       

1.9 D

       

2.0 HDi

       

Fiabilité

J'ai réuni une liste des problèmes susceptibles d'affecter la 206 avec les modèles concernés. Vous saurez également quels sont ceux auxquels j'ai été confronté sur le modèle que je possède (206 XT Premium 1.6 modèle 99, fabriquée le 23 mars 1999).

Description du problème

Modèles concernés Rectification constructeur Problème rencontré sur ma 206 ?

CARROSSERIE & EXTÉRIEUR

Couleur Tangerine excessivement sensible à la lumière, perte d'éclat sur les parties exposées au soleil 09/98 à 10/98 oui
Bâillement du déflecteur du toit ouvrant lorsqu'il est fermé 09/98 oui
Déformation de la perception des objets sur la partie haute de de la lunette AR Tous amélioration au bout de 3 mois
Condensation interne dans l'angle supérieur des feux arrières Modèles 99 amélioration depuis mi-nov. 98

MÉCANIQUE

Moteur qui cogne à la mise en route, dû à la tension de la courroie d'accessoire sur le vilebrequin. Peut entraîner l'usure des coussinets de palier de vilebrequin 1.4 modèles 99 & 2000 Déplacement de l'alternateur & nouvelle courroie
Démarreur long à lancer le moteur Tous, en particulier 1.4 & 2.0 16S non
Bruit et risque de rupture de la courroie d'entraînement des accessoires moteur 1.9D de 09/98 à 12/98 oui, rappel
Cognement lors de la mise en route ou de l'arrêt du moteur 1.6 de 09/98 à 03/99 résolu en avril 99
Boites de vitesse manuelles : par temps humide, risque de déclipsage d'une biellette de sélection de vitesse, pouvant empêcher le passage des rapports 09/98 à 02/99 résolu en mars 99
Boites de vitesse automatique : en faible accélération, légers tressautements du moteur et incertitude dans le passage des rapports en 2° et 3°, ou 3° et 4° Tous non
FINITION & ÉQUIPEMENT
Risque de défaut sur les boîtiers de commande des airbags latéraux 06/99 à 03/00 oui, rappel
Bouton de plip de la commande de fermeture centralisée trop sensible, risque de s'enfoncer sur un simple effleurement 09/98 à 01/99 oui
Rappel pour risque de panne des autoradios Peugeot 2030 et 2040 (fonctionnement aléatoire, coupure du son) Modèles 99 oui
Qualité de réception médiocre sur les autoradios Peugeot 2030 & 2040 (parasites, difficulté à capter les stations) 09/98 à 04/99 oui, montage d'une nouvelle antenne
Dureté de manipulation de la manette de capot (exige plusieurs tentatives avant que le capot se déverrouille) Tous non
Plis sur les Skaï gris sur le côté des assises et coutures d'entourage mal finies 09/98 à 02/99 oui
Petits crissement sur les sièges AV 09/98 à 10/98 amélioration partielle en nov. 98
Bruit sur le crocher d'attache des des demi-dossiers AR et sur le siège passager doté du système de basculement Tous non
Bruit aérodynamique au niveau de la porte conducteur Tous non
Bruits divers en provenance de l'habitacle (mobilier, planche de bord) Tous non
Plastique sur la face AV de la console centrale mal collé Tous non
Bruit prononcé des gâches de portières (perceptible sur les versions 3 portes) Tous non
Léger bruit des vitres latérales AR 3 portes non
Mauvaise fixation du garnissage d'encadrement autour du levier de vitesse Automatiques non
Source : L'Automobile magazine

Enquête qualité/fiabilité portant sur 95 modèles du numéro de mars 2000 :

     - Définition assez basique pour les plastiques et revêtement intérieurs mais aucun dérapage en fabrication n'est à signaler
     - Très bonne perspective de longévité, les moteurs essence retravaillés par rapport à la 106 offrent la même sûreté de fonctionnement. Aucune usure prématurée à ce jour. Les incidents d'injecteurs rencontrés parfois sur les HDi restent inconnus sur la 206.
     - Pour l'achat en occasion : aucun piège même sur les tout premiers modèles qui offrent déjà un fonctionnement sûr.
 

BILAN L'Automobile magazine

FIABILITÉ : 16/20

FINITION : 13,5/20

Guide occasion 2000 paru le 5 avril 2000 :

Un grand succès. Et, en occasion, ses cours restent hauts. Bonne fiabilité, mais finition intérieur quelconque.

Vous aimerez. son dynamisme : tenue de route équilibrée et agile, comportement très alerte sur routes sinueuses. Sa direction : précise, assistée de série. Son rayon de braquage : court, donc en net progrès par rapport à la 106. Son habitacle : volume intérieur bien réparti et assez généreux vu l'encombrement extérieur.

Vous aimerez moins. Son insonorisation : un peu légère. Sa suspension : réactions un peu fermes sur les inégalités. Sa radio : maniement des touches peu pratique.

Guide occasion 2000 de Auto Occasion : l'ensemble est bien construit et respire la qualité. Les tôles jointent bien et la peinture est de qualité. Les mécaniques sont éprouvées (sauf les récentes HDi). Malgré le peu de recul dont on dispose, les garnitures intérieures semblent bien vieillir.

Confort & tenue de route

La 206 bénéficie du compromis confort/tenue de route qui caractérise les modèles de la marque au Lion. Il est comme d'habitude au dessus de tout reproche. En ce qui concerne le confort en particulier, il semble que, d'après les magazines, ce soit la 206 équipée du moteur 1.1 l qui soit la meilleure (elle est en effet doté de jantes de 13" et n'a pas de barre antiroulis). Comme il m'est impossible de comparer les différentes versions, je ne peux que généraliser l'avis que j'ai sur le modèle que je possède et faire une synthèse des avis de la presse automobile.

Pour moi le confort est d'un haut niveau malgré le fait que l'on perçoit assez les bruits de roulement, d'aérodynamique et ceux du moteur, qui, il est vrai, aurait pu être beaucoup mieux insonorisé (il semblerait toutefois que le moteur 2.0 HDi soit mieux insonorisé que ses homologues à essence). Les sièges sont fermes et offre un bon maintien dorsal et un maintient latéral perfectible. Il est en tout cas dommage que le réglage dorsal ne soit pas monté en série  sur les différentes finitions. D'aucun déploreront la profondeur insuffisante de l'assise mais quant à moi je ne vois rien à redire à ce sujet.

La tenue de route est excellente, même si certains journalistes déplorent la vivacité parfois surprenante de la 206, vivacité que je n'ai jamais rencontrée et qui doit se manifester en conditions extrêmes. D'après un test de magazine cette vivacité nuirait à la tenue de cap de la 206 lors de manœuvre d'évitement à haute vitesse. Sur ce point la Clio plus placide serait en revanche plus sûre... 

Toutefois, Il semble que la monte pneumatique en Michelin des 206 HDi équipées de jantes alu entraîne des problèmes de tenue de route sur certains modèles, notamment une mauvaise tenue de cap sur un revêtement de moyenne qualité et des écarts de trajectoires importants sur un revêtement rainuré et ce à des vitesses totalement normales. Le changement de la monte pneumatique avec les Good Year de la 206 1.9D élimine presque les écart de trajectoires ou du moins rend le phénomène estompé et progressif et améliore dans de grandes proportions la tenue de cap sur les autres revêtements ; l'équilibre n'atteint toutefois pas celui d'un 206 1.9D. Il n'en demeure pas moins qu'il y a très peu d'échos à ce sujet et que cela  ne permet pas d'en savoir beaucoup plus sur l'importance et l'ampleur de ce problème. Mais cela rejoint un peu le cas des 206 S16 dont certaines sont assez neutres et d'autres plus vives du train arrière, quelques dispersions sur les chaînes de fabrication doivent être à l'origine de ces problèmes.

Quoi qu'il en soit et si l'on excepte le cas précédent, dans l'immense majorité des situations, c'est le sentiment de sécurité qui domine au volant de la 206. Pour ma part je n'ai jamais pris en défaut les liaisons au sol de la 206 :-).

Agrément & ergonomie

L'agrément de conduite est réel sur la 206 du moins avec les motorisations 1.4, 1.6, 2.0 S16 et 2.0 HDi. Il semble en effet que tant le 1.1 essence que le 1.9 diesel soit en retrait par rapport aux autres, le premier pêche évidemment par un cruel manque de puissance dès lors que l'on sort de son territoire de prédilection qu'est la ville, le second, quant à lui, accuse son âge technologique qui entache la plaisir de conduite pour quiconque est habitué à un diesel moderne. Les 3 moteurs essences 1.1, 1.4 et 1.6 sont issus d'une génération assez anciennes bien que rajeunis pour trouver leur place sous le capot de la 206. Ils ne sont plus à la pointe de la technologie essence, cela se traduit par une consommation un peu au dessus de la moyenne, un léger manque de couple et une disponibilité à mi-régime non optimale. Le 2.0 S16 ainsi que le 2.0 HDi sont les plus récents du lot et sont chacun dans leur catégorie très agréables à utiliser. Il n'en demeure pas moins que face à Renault qui est en train de moderniser ses motorisations de façon radicale (injection directe d'essence, généralisation des multisoupapes), Peugeot doit réagir vite. La Marque a réussi à combler son retard de fort belle manière en matière de diesel mais cela ne doit pas s'arrêter là. L'arrivée du moteur 1.6 16V de 110 ch. est déjà un bon point mais il reste à moderniser les motorisations 1.1 et 1.4 !

C'est donc avec un grand plaisir que l'on enchaîne les lignes droites et les courbes avec la 206, il semble que rien ne peut la faire décrocher de sa trajectoire (du moins à des vitesses non excessives :-) ). C'est là que l'on sent tout le sens du slogan de Peugeot  : "Pour que l'automobile soit toujours un plaisir" et "The drive of your life"...

Pour ce qui est de l'ergonomie à bord, elle est bonne. Le réglage du volant ainsi que de la hauteur de l'assise du siège pour les versions haut de gamme permet de trouver une position de conduite tout à fait correcte. Les commandes tombent bien sous la mains sauf celles des lèves vitre et des rétroviseurs électriques, rejetées sur la console centrale à côté du frein à main pour, dit-on, une stupide économie de passage de fils. La commande au volant de l'autoradio est pratique, quoi que moins bien conçue que celle de la Clio :-( En revanche le levier de boîte de vitesse est assez accrocheur en première et surtout en deuxième, c'est dommage car monter et descendre les rapports serait un véritable plaisir sans cela.

Entretien

La périodicité des entretiens diffèrent suivant la motorisation, dans tous las cas la visite de garantie s'effectue à 6 mois ou 10 000 km.

Pour un moteur diesel à injection indirecte :
    - révision tous les 15 000 kms ou 2 ans
    - visite intermédiaire 7 500 kms ou 1 an après la dernière révision
Pour un moteur diesel à injection directe :
    - révision tous les 20 000 kms ou 2 ans
    - visite intermédiaire 10 000 kms ou 1 an après la dernière révision
Pour un moteur essence :
    - révision tous les 30 000 kms ou 2 ans
    - visite intermédiaire 15 000 kms ou 1 an après la dernière révision

Malgré ces recommandations constructeurs, il convient d'être vigilant au niveau de l'entretien : si Peugeot dit que la vidange de l'huile moteur doit être faite tous les 30 000 kms, il faut mieux si l'on fait moins de 15 000 kms par an l'effectuer annuellement. Ces périodicités d'entretien sont toujours sujettes à caution dans la mesure où Citroën, qui utilise les même moteurs, ne préconise pas les mêmes (par ex : révision tous les 20 000 kms pour une essence).

J'ai préféré sur la mienne faire effectuer la vidange de l'huile moteur (TOTAL ACTIVA 7000) au bout de 13 mois du fait du faible kilométrage effectué (7540) et de la nature des parcours (trajet à froid & ville à 75 %). 

Finition & qualité

On voit clairement que c'est sur ce point que Peugeot a rogné sur les coûts. Ceci pour proposer une voiture bien équipé comme ne l'aurait jamais été une 205 et ce à un prix attractif. L'assemblage des éléments est tout à fait correcte cependant la finition est un peu sacrifiée :

    - le plastique de la planche de bord et des contre-portes n'est pas des plus classieux, les XT Premium et Roland Garros auraient dû bénéficier d'une amélioration à ce niveau par rapport aux autres modèles de la gamme. Il se reflète de façon très désagréable dans le pare-brise dès que la luminosité est un tant soit peu importante.
    - les coutures des sièges ne sont pas très soignées et le mobilier dans son ensemble souffre, encore une fois, d'un manque de soin apporté lors de la fabrication.
    - l'extérieur est, en revanche, à mon goût mieux traité et n'appelle pas la critique.

J'ai noté dans la mienne quelques bruits parasites (légers couinements) dans l'habitacle, provenant de la planche de bord et des sièges.